Les vins « naturels »

Leur production combine les méthodes utilisées par la viticulture biologique et biodynamique mais va encore plus loin en autorisant aucun intrants ni techniques visant à modifier le typicité du jus originel, mis à part le soufre… 
L'association de référence qui regroupe producteurs et buveurs de vins Natures et l'AVN (Association des Vins Natures).
Il existe, de plus, une section dans les vins naturels encore plus « stricte», les vins Sans Aucun Intrants Ni Sulfites (S.A.I.N.S) = 16 producteurs en EUROPE.

Officiellement le vin naturel n’existe pas...

degustation-vin-bio-toulouse.jpg

Il n’a en effet aucune valeur juridique au niveau européen. Il existe cependant des vins issus de l’Agriculture Biologique ou Biodynamique qui possèdent leur charte avec leur logo, leurs contraintes et leurs permissions, mais légalement ce type de vin n’est pas reconnu. Le seul repère que l’on trouve dans cet univers vient de l’Association des Vins Naturels www.lesvinsnaturels.org , qui regroupe une cinquantaine de vignerons membres.
Cette association, qui ne regroupe pas la totalité des producteurs de vins naturels, a défini un cahier des charges pour ses adhérents :

  • Une culture bio ou biodynamique de leurs vignes
  • Des vendanges manuelles
  • L’utilisation des levures indigènes (celles présentes naturellement sur les baies raisins) pour la fermentation
  • Aucune utilisation de techniques œnologiques telles que l’osmose inverse, la flash pasteurisation, etc.
  • Aucun intrant œnologique lors de la vinification à part pas ou peu de soufre ajouté (sulfites).

Concernant les sulfites ils peuvent être utilisés à des doses limitées :

pour les rouges et effervescent à des doses de: 0mg/l à 30mg/l maximum (contre 160 mg/l autorisé par l’E.U pour les vins conventionnels)

pour les blancs à des doses de : 0mg/l à 40mg/l maximum (contre 200mg/l à 400mg/l autorisé par l’E.U pour les vins conventionnels)

Les différents taux de sulfites* (SO2) maximum autorisés dans les vins :

  • Vin conventionnels rouge normes E.U : 160 mg/litre de souffre
  • Vin rouge issu de l’Agriculture Biologique : 100 mg/litre de souffre
  • Vin rouge Demeter (biodynamique) : 70 mg/litre de souffre
  • Vin rouge Association des Vins Naturels : 30 mg/litre de souffre

* Les sulfites sont présents naturellement dans le vin.

Lors des vinifications ils sont ajoutés afin d’éviter l’oxydation du jus, les mauvais gouts et favoriser la conservation. Ils permettent une conservation optimale du vin et surtout le fait d’obtenir un produit qui répond aux exigences du marché et de la consommation. Les techniques de distribution et de commercialisation moderne favorise leur utilisation puisque le vin est transporté, stocké debout à la lumière et reste souvent plusieurs mois en rayon avant de finalement finir dans nos paniers ou chariots. Leur utilisation est donc propre au choix personnel de chaque vigneron et notre façon de consommer influence forcément ces choix.

Vidéo sur l'associations des Vignerons S.A.I.N.S :

Thibaud CRISTINI